Des livres & des auteurs
« L’Empire du mail » de Jean Grimaldi d’Esdra (éditions Librinova)

« Au commencement était le mail » semble être la nouvelle règle de fonctionnement des managers. S’il (...)

Lire la suite 
Agenda
Du lundi 9 octobre 2017 au 22 octobre 2017
Entreprendre en franchise, pourquoi pas vous ?
 
Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil - Initiatives & management : acteurs et témoignages
 
Acteurs
Une nouvelle source de croissance pour les PME : le "Développement Durable Numérique©"
Par François Denieul, fondateur de Digitain@ble™
 

Economiste et technologue, consultant, spécialiste du dévelopement numérique des entreprises et des territoires, François Denieul vient de créer la plate-forme Digitain@ble™ pour promouvoir les concepts de « Développement Durable Numérique© » et de « Cyber-écologie© ».

Dans l’article que nous publions,ci-dessous, il nous explique les opportunités qui s’ouvrent aux PME dans « de nouveaux marchés en train de se former au confluent de la "croissance verte" et de la "croissance numérique" : les marchés de ce qu’il nomme le « Développement Durable Numérique© ».

François Denieul« Je lance Digitain@ble™ ), une plate-forme Internet (*) pour mener deux types d’actions autour du nouveau concept de « Développement Durable Numérique »© que j’ai créé :

- Une action de promotion, « d’évangélisation », montrant les avantages du Développement Durable Numérique©, notamment pour lutter contre la crise actuelle.
Cette action est en train d’être menée en direction des gouvernements et des leaders d’opinion.

- Une action opérationnelle de conseil stratégique et de recommandations opérationnelles auprès des entreprises. Pour les aider à :

- Construire leur propre stratégie de Développement Durable Numérique ;
- Identifier et sélectionner les opportunités de marché en fonction de leurs propres spécificités ;
- Appliquer en interne les technologies numériques améliorant la performance écologique et économique de l’entreprise.

Le Développement Durable Numérique © est un concept porteur appelé à une diffusion exponentielle, à laquelle vous pouvez contribuer en rejoignant le « Digitain@ble Business Club »

François Denieul

- (*) Plus d’infos sur le site de Digitain@ble™

Le développement durable numérique©
un nouveau marché pour les PME

« En cette période de crise, les PME sont particulièrement menacées, mais elles ne manquent pas d’atouts spécifiques pour surmonter cette épreuve : notamment leur réactivité, leur adaptabilité, leur capacité à prendre en compte de nouvelles opportunités.

Or de nouveaux marchés sont en train de se former au confluent de la « croissance verte » et de la « croissance numérique », les marchés du « Développement Durable Numérique© ».
De quoi s’agit-il ?

Le « Développement Durable Numérique© », c’est la mise au service du développement durable de la puissance technologique, économique, et culturelle, du numérique.

Les PME engagées dans l’informatique et l’électronique ont donc tout intérêt à développer des solutions logicielles et matérielles permettant de réduire l’empreinte écologique des activités humaines et notamment de réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Deux grands types de marchés s’ouvrent à ces PME :

 Le marché des dispositifs électroniques « éco-intelligents », permettant de réguler et diminuer en temps réel la consommation d’énergie et les émissions de CO².

 Le marché du traitement et de l’amélioration de la chaine de « l’information écologique. »

Le marché de « l’éco-électronique embarquée. »

L’accroissement des performances et la diminution du coût des composants électroniques multiplient leurs possibilités d’utilisation. Les puces RFID (qui sont par exemple à la base du passe Navigo de la RATP) peuvent rendre n’importe quel objet communicant pour un prix dérisoire. Par exemple, une puce RFID incrustée dans un objet peut indiquer d’une manière détaillée l’impact écologique de cet objet via un site Internet directement accessible avec un téléphone portable équipé d’un lecteur de RFID. Ce type de téléphone portable est déjà commercialisé et devrait être diffusé à grande échelle dès cette année 2009.

A coté de ces objets « éco-communicants », il existe aussi des objets et des dispositifs « éco-intelligents » qui agissent directement pour réduire l’impact écologique de processus de fabrication, ou de processus de services : ils sont capables de réguler en temps réel les consommations d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre. Ce sont de nouveaux marchés qui s’ouvrent comme celui des automatismes industriels à objectif écologique. Mais également le marché de la domotique écologique, de « l’éco-domotique » permettant de réguler d’une manière fine et personnalisée l’éclairage et les flux thermiques (chauffage, climatisation,…) dans les immeubles de bureaux et d’habitation, dans les maisons, etc.

Le marché de l’information écologique.

La chaîne de « l’information écologique » est en train de prendre de plus en plus de valeur parce que sa fiabilité et sa pertinence sont essentielles pour porter un diagnostic adéquat et guider les attitudes de l’ensemble des acteurs économiques, entreprises, pouvoirs publics, particuliers.
Cette chaîne de l’information écologique se déploie depuis la capture des informations de base à travers des capteurs électroniques spécialisés, mesurant la pollution, la consommation d’énergie, l’émission de gaz à effet de serre, etc., jusqu’à leur traitement sophistiqué et leur intégration dans les systèmes d’information et de management de l’entreprise ; et jusqu’à la certification par des organismes tiers de la conformité aux normes environnementales des processus et des produits de l’entreprise.

Différents métiers sont donc concernés tout au long de cette chaîne de l’information écologique : des entreprises électroniques fabricantes de capteurs, à l’instar de la PME Cairpol, des SSII créatrices de logiciels spécialisés dans le traitement de l’information écologique, des conseils en management écologique, des organismes d’authentification et de certification...
Le marché du traitement numérique de l’information écologique s’avère donc considérable avec des perspectives de développement très rapide.

Les nouveaux atouts numériques des PME.

Ces différents marchés ne vont pas manquer d’être exploités par les grandes entreprises, mais les PME en sont loin d’être exclues si elles savent tirer parti de leur agilité naturelle pour se positionner rapidement sur ces nouveaux marchés. À cet égard, il faut souligner l’intérêt particulier des technologies numériques.

Il y a quelques années, l’accès au numérique était encore coûteux et difficile à maîtriser par des non-spécialistes. Mais aujourd’hui, qu’ils s’agissent de composants électroniques ou de logiciels, le numérique est devenu facilement accessible que ce soit en termes de coûts ou de facilité d’utilisation. Cette tendance continue de se poursuivre avec, par exemple, « l’informatique à la demande via Internet », qu’on appelle encore le « Cloud Computing », et qui permet de mobiliser des ressources et des services informatiques en stricte proportion de ses besoins sans avoir à réaliser des investissements et des immobilisations coûteuses et potentiellement surdimensionnées. En outre, les technologies collaboratives du Web 2.0 et le modèle de « l’entreprise étendue » permettent à une PME de trouver et de mobiliser des ressources humaines et techniques beaucoup plus facilement qu’autrefois. Les progrès mêmes des technologies numériques ont donc abaissé considérablement les barrières à l’entrée qui pesaient jusque là sur leur application et permis leur utilisation par des organisations de petite taille comme les PME, voire même par des particuliers.

Le Développement Durable Numérique©, base d’un robuste modèle économique .

Alors que les éco-technologies proprement dites relèvent au moins pour une bonne partie d’entre elles de modèles économiques encore fragiles parce que dépendants du développement des régulations environnementales et de l’évolution du prix des matières premières et de l’énergie, le Développement Durable Numérique© offre un modèle économique beaucoup plus robuste parce qu’il peut améliorer la performance écologique et économique de process existants et de technologies mûres et éprouvées.

Le Développement Durable Numérique© offre ainsi :

- une garantie de résultats (alors que certaines technologies comme celles du « Charbon Propre » sont encore loin d’avoir fait leurs preuves) ;
- un bien moindre coût (pas de lourds investissements préalables en R&D mais applications numériques disponibles « sur étagère » et souvent quasi gratuites (open source, open innovation)…
- un « Time to Market » infiniment plus rapide.

En conclusion, le développement durable numérique© représente pour les PME françaises une nouvelle source de croissance. C’est une opportunité qu’elles doivent saisir et exploiter rapidement avant que le terrain ne soit déjà occupé par les grandes entreprises et par les entreprises étrangères. »

François Denieul

Economiste et Technologue, créateur de Digitain@ble™ , François Denieul est l’auteur de plusieurs ouvrages sur Internet et sur les applications des NTIC dans l’entreprise.
Il possède une double expérience de consultant international en stratégie de développement économique territorial (interventions en Europe centrale et orientale, au Moyen Orient, et en Asie) pour des entreprises, pour des collectivités locales et pour des institutions comme le Conseil de l’Europe et l’Unesco.

Expert en TIC et en Intelligence Ambiante (système intelligent constitué par la mise en réseau d’objets communicants et intelligents dispersés dans l’environnement), fondateur du Laboratoire Objets et Espaces Intelligents, François Denieul a mené d’importantes recherches sous contrat avec des entreprises comme Essilor, Edf, France-Télécom, etc.

Lire aussi...
 En cas d’échec de leur entreprise, 2 entrepreneurs sur 3 sont prêts à recommencer
 Des créneaux singuliers pour entreprendre en franchise ...
 Franchise et commerce organisé en réseaux : ça marche !
 Mediacités : ce nouveau média fait appel au crowdfunding pour devenir« multi-villes »
 Rebondir après un échec : c’est possible !
 Le crowdfunding séduit la Tunisie
 Jean Boissonnat (1929-2016)
Il a fait comprendre l’économie aux Français
 « Libérons les énergies ! »
Par Anne-Laure Constanza et Laurent Grandguillaume
 Le chantier vendéen Privilège Marine, lauréat du Prix Etienne Marcel 2016
 PME
Pourquoi faire appel à un directeur commercial/marketing à temps partagé ?
 FRANCHISE
Les réseaux lauréats 2016 des Coups de cœur de L’Express
 45 ans de franchise en France
 «  Dans une PME, les qualités d’une femme pourront mieux s’affirmer et être reconnues  »
 7ème édition du Grand Prix des « Bonnes Nouvelles des Territoires  »
 Sandra Le Grand :
« La croissance d’une entreprise dépend d’abord de la volonté de son dirigeant »
 Annick Hercend : « L’avenir de nos PME passe par l’international ! »
 Un directeur à temps partagé pour doper la croissance de votre PME ou de votre start-up !
 L’art de la décision dans un contexte de "surinformation"
 Mohed Altrad, sacré entrepreneur de l’année 2015 dans le monde
 Terramie :
le concept original du jardin "à visée thérapeutique"
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page