Des livres & des auteurs
FRANCHISE 2017
Le Guide complet est paru !
Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://inscription.salondesentrepreneurs.com/paris/
Accueil - À suivre ...
 
Partenaires sociaux
Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 

Paris, le 27 novembre 2015. Trois organisations professionnelles représentatives des entreprises de services à la personne (SAP) vont se regrouper le 1er janvier 2016 en une fédération commune, la FNSP, fédération nationale des services aux particuliers, afin de mieux promouvoir les professionnels d’un secteur à fort potentiel d’emplois et peser davantage auprès des pouvoirs publics.

C’est à l’occasion de la 9ème édition du Salon des services à la personne qui se tenait à Paris du 24 au 26 novembre 2015, que trois organisations représentatives des acteurs professionnels du secteur ont annoncé leur regroupement au 1er janvier 2016 au sein d’une fédération commune, la FNSP, fédération nationale des services aux particuliers : il s’agit de la FESP, fédération des services aux particuliers, présidée par Maxime Aiach, fondateur du groupe Acadomia, du SESP, syndicat des entreprises de services à la personne, présidé par Sandra Küntzmann-Burgo, tous deux affiliés aux Medef, et de la FEDESAP, fédération française des services à la personne et de proximité, affiliée à la CGPME, et présidée par Christian Junik, président-fondateur du réseau Apef Services.

Les trois organisations qui, jusqu’à présent, travaillaient séparément à la promotion des acteurs du secteur, ont décidé d’unir leurs efforts et de« joindre leurs moyens, constatant partager les mêmes enjeux de défense des entreprises et employeurs du secteur, de professionnalisation des métiers et de développement de l’activité. »

Les fondateurs de la future FNSP « s’engagent à poursuivre la bataille de l’emploi en portant auprès des pouvoirs publics les propositions propres à libérer les freins à l’embauche dans l’un des (secteurs représentant les) plus importants potentiels d’emplois en France. »

Une « instabilité fiscale et réglementaire devenue massive et chronique depuis 2010 » pénalise le secteur des SAP

Dans un communiqué commun, les trois organisations, rappelant que France Stratégie évalue le potentiel d’emplois à créer dans le secteur des SAP à 1,2 million d’embauches d’ici à 2022, regrettent que des « freins à l’embauche n’aient pas encore été levés » par les pouvoirs publics, stigmatisant « l’instabilité fiscale et réglementaire devenue massive et chronique depuis 2010 » pénalisant leurs activités - subissant notamment « jusqu’à cinq modifications du cadre fiscal en 2013 !. »
Ainsi, souligne le communiqué, « de nombreuses études démontrent un impact de 170 000 emplois non créés et de plus de 40 000 emplois détruits du fait de "l’érosion" du cadre fiscal applicable aux entreprises, prestataires, mandataires et coopératives du secteur... »

Face à ces enjeux, la FNSP entend peser de tout son poids auprès des pouvoirs publics, comme « partenaire déterminé et constructif. »

Sous réserve de l’approbation par les adhérents respectifs des trois organisations réunis en en AG extraordinaires, la future FNSP sera présidée à compter du 1er janvier 2016 par Maxime Aiach, secondé par quatre vice-présidents dont Sandra Künntzmann-Burgo et Christian Junik.

La future FNSP aura une double affiliation au Medef et à la CGPME.

Les fondateurs de la FNSP rappellent, dans leur communiqué, l’attachement de leurs trois entités constituantes à un corpus de valeurs communes inspirant leur action :

- La qualité du service et l’éthique professionnelle ;
- la diversité et la pluralité des métiers (quels que soient la taille, le régime et le modèle économique des acteurs entrepreneuriaux intervenants dans le secteur des SAP) ;
- la cohésion d’ensemble et la force de proposition des acteurs ;
- la proximité et la territorialité des réseaux de chefs d’entreprises présents dans tout le pays.

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page