Des livres & des auteurs
« L’Empire du mail » de Jean Grimaldi d’Esdra (éditions Librinova)

« Au commencement était le mail » semble être la nouvelle règle de fonctionnement des managers. S’il (...)

Lire la suite 
Agenda
Du lundi 9 octobre 2017 au 22 octobre 2017
Entreprendre en franchise, pourquoi pas vous ?
 
Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil - Initiatives & management : acteurs et témoignages
 
Réseaux d’accompagnement et de financement : bilans de France Initiative et de France Active
Par André Letowski (*)
 

Lorsqu’elle est accompagnée, la création d’entreprise augmente fortement ses chances de réussite. Nous vous proposons de découvrir l’action de deux réseaux d’accompagnement et de financement solidaire des créateurs et repreneurs d’entreprise : France Initiative et France Active. A travers leurs bilans d’activité 2011 qu’analyse et synthétise pour Consulendo.com André Letowski, expert réputé en entrepreneuriat.

1. FRANCE INITIATIVE

France Initiative France Initiative fédère 240 plates-formes locales qui participent au renforcement des fonds propres des créateurs et des repreneurs d’entreprises par l’octroi de prêts d’honneur sans intérêts et sans garantie.

Le prêt d’honneur est attribué par un comité d’agrément à l’entrepreneur en personne. il a pour principal avantage d’être assimilé à des fonds propres. Il facilite ainsi l’obtention par l’entrepreneur d’un crédit bancaire, les banques s’appuyant sur l’expertise des plates-formes dans la sélection et l’accompagnement des porteurs de projets.
Les nouveaux entrepreneurs sont ensuite accompagnés par le réseau pendant toute la durée de remboursement du prêt, notamment par des parrains issus du monde de l’entreprise.

En 2011, 14 200 bénévoles (13 100 en 2007) ont ainsi apporté leur concours à l’action des plates-formes, des coordinations régionales et des instances nationales de France Initiative.

À leurs côtés, les équipes d’animation des plates-formes sont constituées de 882 salariés, soit 624 équivalents temps plein. En moyenne, l’animation d’une plate-forme repose sur 3,8 permanents.

4550 bénévoles sont administrateurs. 7750 bénévoles ont aussi participé aux comités d’agrément. Par ailleurs, 4700 d’entre eux ont joué le rôle de parrain pour 8 500 parrainages.

- Le taux de parrainage des créateurs s’établit à 21%. L’objectif du réseau est de parrainer au moins un créateur sur trois.

Qui sont les bénéficiaires du réseau France Initiative ?

17 750 nouveaux entrepreneurs ont bénéficié de l’appui de France Initiative en 2011. Ils ont donné naissance à 15 953 entreprises, soit 17% des créations d’entreprise bancarisées en France.

Au total c’est 1,133 milliard d’euros injectés dans l’économie des territoires.

Toutefois ce nombre est en baisse de 6% au regard de 2010, du fait de la réduction du nombre de prêts NACRE (chute de 37% en 2011 des crédits alloués dans le cadre de Nacre).

151,4 M€ (dont 33,5M€ pour Nacre) ont été mobilisés pour ces prêts d’honneur à taux zéro, avec un montant moyen de 8 150€ (7 400 en création, 9 000 en reprise et 9 400€ en développement).

93% de ces prêts ont été couplés avec un prêt bancaire (979M€ de financement bancaire, en hausse de 60% en 5 ans).

L’effet levier du prêt d’honneur est ainsi de 8,2 (6 pour la création, 11 pour la reprise et 5,5 pour Nacre).

46 848 porteurs de projet ont été accueillis en 2011 par le réseau  : 23 060 dossiers ont été instruits ; 19 165 ont été présentés en comité d’agrément.

Par ailleurs, 51 900 entrepreneurs ont bénéficié d’un suivi post création pendant la période de remboursement du prêt d’honneur (dont 8 500 dans le cadre d’un parrainage).

Des situations diverses :
Si la grande majorité des financements concerne des créations d’entreprise, 5 187 prêts financent des reprises et 555 de la croissance post création.

- 91 plates-formes ont aussi instruit 1 060 prêts à la création d’entreprises (PCE) octroyés par Oséo), soit 7% de l’ensemble des PCE ;

- 51 plates-formes ont par ailleurs instruit des dossiers garantis par le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF) ;

- 428 entreprises innovantes ont aussi été financées par 5 plates-formes spécialisées ou des plates-formes ayant eu recours à des fonds régionaux à l’innovation.

Les activités financées sont plus présentes dans le secteur du commerce que pour l’ensemble des créateurs en France et moins dans celui des services et de la construction.

Pour poursuivre cette diversité de situation, 244 entreprises sont dans le domaine des éco-activités ; 249 entreprises ont intégré une démarche de responsabilité sociale - RSE.

- 1 436 projets sont localisés dans des zones de revitalisation rurale et 550 dans des territoires classés Politique de la ville.

Le profil des bénéficiaires se différencie de l’ensemble des créateurs français. Les créateurs accompagnés par France Initiative sont nettement plus souvent des chômeurs (67%, dont 47% depuis moins d’un an, contre moins de 40% pour l’ensemble des créateurs en France), et des femmes (35% contre 30). 23% ont moins de 30 ans (là encore, plus que pour l’ensemble des créateurs, 16%). Voir ci-dessous.

Montant des financements mobilisés

44% des plans de financement des créations sont au plus égal à 45 000 €, alors que 30% se situent entre 45 et 115 000€ et 24% au-delà de 115 000€.

Le plan de financement moyen s’élève à près de 95 000 €, en légère hausse (+ 6%) ; il est plus élevé pour les reprises d’entreprises (140 000 €).

D’où viennent les fonds du réseau ?

La moitié des financements, qu’il s’agisse des fonds de prêts d’honneur, ou des budgets d’accompagnement provient des collectivités locales, 27 à 29 % d’autres organismes publics. Les autres ressources proviennent des banques (respectivement 9,4 et 4%), des entreprises (7 et 2%), d’autres ressources privées (3,8 et 4%) et de la valorisation du bénévolat pour l’accompagnement (16%). Il est à noter 614 partenariats avec de grandes entreprises, prés de 5 000 avec des TPE/PME, et 1 727 locaux avec des banques.

Le taux de remboursement s’élève fin 2011 à 98,5% (après mise en jeu de la garantie).

- Le taux de pérennité des entreprises accompagnées par France Initiative s’élève à 85% après trois ans d’activité.

Une contribution positive à l’emploi.

En 2011, l’ensemble des entreprises aidées par le réseau ont créé ou maintenu 35 367 emplois directs dès le démarrage (soit 2,2 emplois par entreprise, dont 3 en reprise et 1,7 en création).

Le cout moyen de l’emploi créé est de 1 245 € par emploi : le modèle partenarial de France Initiative permet de générer ou de maintenir des emplois à un coût unitaire très faible comparé à celui des emplois aidés. Ce coût prend en compte le budget de fonctionnement de l’ensemble représenté par France Initiative (plates-formes et tête de réseau) ainsi que les pertes prévisionnelles sur les fonds de prêts d’honneur engagés (hors valorisation du bénévolat).

Valeurs. L’adhésion à France Initiative se traduit par le partage de principes, de valeurs et d’un référentiel qualité. Les valeurs sont celles inscrites dans sa charte éthique : la solidarité, la confiance, le caractère désintéressé et le respect des personnes. La démarche qualité, enfin, repose sur une norme Afnor et un système de qualification piloté par les instances nationales, qui permet de s’assurer du professionnalisme des plateformes.

France Initiative en chiffres (2011)

- 17 750 porteurs de projets bénéficiaires d’un prêt d’honneur sans intérêts ni garantie
- 15 953 entreprises créées ou reprises (- 6%)
- 75 100 créations ou reprises financées sur les 5 dernières années
- 35 367 emplois créés ou maintenus en une année ; 167 800 sur les 5 dernières années
- Coût unitaire d’un emploi créé : 1245 €

- 20 549 prêts à taux zéro engagés : 14 815 prêts sur les fonds de prêts des plateformes et 5 734 prêts sur le dispositif public Nacre réservé aux chômeurs créateurs (- 25%)
- 154,1 M€ de prêts d’honneur engagés (- 7%) : 120,6 M€ sur les fonds de prêts des plateformes (+ 1%) et 33,5 M€ (- 28%) au titre du dispositif Nacre

- 8 150 € : montant moyen du prêt d’honneur

- 979,2 M€ de financements bancaires associés aux prêts à taux zéro (+ 1%), dont 891 M€ associés aux seuls prêts d’honneur (+ 4%) avec un effet de levier de 8,2 (+ 5%)

L’appui humain du réseau :

- 51 900 chefs d’entreprises accompagnés au cours de l’année
- 14 200 bénévoles dont 4 700 parrains
- 8 500 parrainages de chefs d’entreprise en cours
- 624 permanents, dans les plateformes France Initiative (équivalents temps plein)

Impact économique et social de l’action du réseau :

- 35 367 emplois créés ou maintenus en une année ; 167 800 sur les 5 dernières années
- Coût unitaire d’un emploi créé : 1245 €
- 1,133 milliard d’euros injectés dans l’économie des territoires (total des prêts d’honneur et des prêts bancaires associés)
- 85% de taux de pérennité à trois ans des entreprises aidées

Parmi les entrepreneurs financés :
- 67% sont des porteurs de projet sans emploi
- 35% sont des femmes
- 23% ont moins de 30 ans

- 5 187 reprises d’entreprises (33%, en hausse de 3 points)
- 555 interventions en croissance (3% du total)

- Source : France initiative, rapport annuel 2011 Plus d’infos sur le site de France Initiative

2. FRANCE ACTIVE
« Financeur solidaire pour l’emploi »

France Active

France Active est un réseau de financement solidaire qui aide depuis plus de vingt ans les personnes en difficulté à créer leur entreprise (demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux, personnes handicapées, jeunes et femmes en difficulté, seniors …). Il finance parallèlement les entreprises solidaires (insertion par l’activité économique, associations d’utilité sociale) .

France Active s’appuie sur trois structures : France Active garantie, France Active financement (assure la gestion centralisée des prêts NACRE pour le compte de la CDC) et Société d’investissement France Active (pour renforcer la structure financière des entreprises solidaires et associations).

- France Active intervient à la fois sous forme de garanties apportées à des emprunts bancaires et sous forme de financements remboursables à faible taux, pour conforter l’assise financière du projet.

- Ses ressources proviennent des collectivités locales (30%), de la CDC (22%), de l’Etat (19%), de partenaires privés (15%) et du FSE (14%).

Le réseau s’appuie sur 2 000 bénévoles, 500 salariés, et 40 fonds territoriaux.

6 196 projets financés, 25 289 emplois crées et 204 millions d’€ de concours financiers engagés en 2011.

- Premier type de public concerné, les créateurs d’entreprise en difficulté d’emploi : 5 300 projets ont été financés en 2011, soit 8 218 emplois créées ou consolidés, 158 millions de concours financiers, un taux de pérennité à 3 ans de 78%.

Prés de la moitié des projets sont des activités de commerce (46% dont 16 dans l’hébergement/restauration), 25% dans les services aux entreprises, 5% dans les services aux personnes et 5% dans l’industrie.

91% des entrepreneurs sont des demandeurs d’emploi (moyenne en France : 39%) et 44% des femmes (moyenne en France : 30%).

Ces créateurs bénéficient de la part du réseau d’un diagnostic pour évaluer les besoins financiers, la façon d’y répondre par la sollicitation des différents moyens de financement, la garantie France Active et un suivi dans le temps.

93% des entreprises financées ont bénéficié d’un taux d’intérêt inférieur à 5% (dont 61% de 0 à 4%, et 32% de 4 à 5%). 78% des bénéficiaires n’ont pas eu besoin de donner de garanties personnelles.

Les garanties apportées par France Active concernent essentiellement des crédits accordés par des banques de réseaux mutualistes : Caisse d’épargne 22%), Banque Populaire (20%), Crédit Agricole (19%) et Crédit Mutuel (16%) ; les banques commerciales ne comptent que pour 22% du total.

Dans le cadre du dispositif NACRE, et depuis sa mise en œuvre, France Active Financement a assuré le décaissement de 29 363 prêts à taux zéro pour un montant de 163 millions d’€.
3 885 prêts à taux zéro (22 millions d’€), décaissés en 2011, ont été attribués par les fonds territoriaux France Active (soit 35% des prêts NACRE 2011).

- Second type de public : les entreprises solidaires avec 17 071 emplois créées ou consolidés en 2011, 896 projets financés (mais 2 600 entrepreneurs sociaux orientés) par 46 millions d’€ de concours financiers (fonds territoriaux et apports des banques).

Cinq critères sont examinés par le réseau pour attribuer le financement : la qualité du projet social, celle de l’emploi (politique d’emploi de la structure, conditions de travail…), l’impact territorial, la gouvernance et l’impact sur l’environnement.

33% des interventions visent l’insertion par l’économique, 16% le tourisme social/éducation populaire/culture, 9% le handicap, 9% le secteur coopératif, 7% l’environnement...

France Active coordonne depuis 2005 le centre national d’animation et de ressources sur les problématiques financières des associations.33 fonds territoriaux de France Active apportent leur concours aux DLA (dispositif local d’accompagnement pour soutenir les associations et les entreprises solidaires sur le territoire) ; ces fond ont ainsi participé en 2011 au maintien ou au développement de plus de 2 000 structures regroupant 45 000 emplois.

- Source : France Active, rapport d’activité 2011, « La finance au service des personnes, de l’emploi et des territoires »

* André Letowski est expert en entrepreneuriat et en création d’entreprises.

- Plus d’information sur le site de France Active

Lire aussi...
 En cas d’échec de leur entreprise, 2 entrepreneurs sur 3 sont prêts à recommencer
 Des créneaux singuliers pour entreprendre en franchise ...
 Franchise et commerce organisé en réseaux : ça marche !
 Mediacités : ce nouveau média fait appel au crowdfunding pour devenir« multi-villes »
 Rebondir après un échec : c’est possible !
 Le crowdfunding séduit la Tunisie
 Jean Boissonnat (1929-2016)
Il a fait comprendre l’économie aux Français
 « Libérons les énergies ! »
Par Anne-Laure Constanza et Laurent Grandguillaume
 Le chantier vendéen Privilège Marine, lauréat du Prix Etienne Marcel 2016
 PME
Pourquoi faire appel à un directeur commercial/marketing à temps partagé ?
 FRANCHISE
Les réseaux lauréats 2016 des Coups de cœur de L’Express
 45 ans de franchise en France
 «  Dans une PME, les qualités d’une femme pourront mieux s’affirmer et être reconnues  »
 7ème édition du Grand Prix des « Bonnes Nouvelles des Territoires  »
 Sandra Le Grand :
« La croissance d’une entreprise dépend d’abord de la volonté de son dirigeant »
 Annick Hercend : « L’avenir de nos PME passe par l’international ! »
 Un directeur à temps partagé pour doper la croissance de votre PME ou de votre start-up !
 L’art de la décision dans un contexte de "surinformation"
 Mohed Altrad, sacré entrepreneur de l’année 2015 dans le monde
 Terramie :
le concept original du jardin "à visée thérapeutique"
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page