Des livres & des auteurs
"Dans la Google du loup" de Christine Kerdellant

Au départ, il voulait simplement "indexer" l’Internet... Comment le moteur de recherche américain (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/franchise/
Accueil - À suivre ...
 
Pour la création d’un "Livret d’Epargne Entrepreneur" (LEE)
 

Paris, le 15 février 2013. Dans le cadre des Assises de l’Entrepreneuriat qui ont fait appel aux contributions de tout un chacun sur leur site Web, j’ai fait la proposition de créer un Livret d’Epargne Entrepreneur (LEE), sur le modèle du PEL (Plan d’Epargne Logement). Objectif du LEE ? Permettre à un futur entrepreneur - ou repreneur - d’augmenter ses fonds propres lorsqu’il concrétisera son projet de création ou de reprise d’entreprise.

Ma proposition aux Assises de l’Entrepreneuriat : créer un L.E.E. ouvert à tous les Français

Je soumets aux groupes de travail des Assises de l’Entrepreneuriat ma proposition de créer un Livret d’Epargne Entrepreneur (LEE). De quoi s’agit-il ? D’un livret d’épargne ouvert à tous les Français - y compris mineurs, auquel cas, il serait ouvert jusqu’à la majorité du titulaire par un parent.

Les intérêts sur les sommes déposées sur le LEE (qui pourraient être plafonnées) seraient exonérés d’impôt. Lors de la concrétisation du projet de création ou de reprise d’entreprise, le titulaire du LEE bénéficierait d’un prêt personnel à des conditions avantageuses ainsi que d’une prime d’Etat (sur le modèle du PEL) équivalente aux intérêts accumulés (cette prime pourrait éventuellement être plafonnée).

Les sommes déposées au fil des ans sur le LEE, augmentées des intérêts et de la prime d’Etat, permettraient au futur entrepreneur d’accroître sensiblement ses fonds propres au moment de concrétiser son projet.

Cette mesure simple et lisible s’appuie sur l’attachement des Français à leur livret d’épargne classique.
Fort de cette référence d’épargne populaire et de sécurité, le LEE contribuerait, j’en suis convaincu, à "normaliser" l’acte d’entreprendre dans notre pays : la famille et les proches participeraient par leurs versements sur le LEE (au moment des étrennes par exemple) à la constitution d’une épargne destinée à un projet entrepreneurial futur. Le LEE participerait aussi à stimuler les vocations d’entrepreneurs.

Jacques Gautrand
jgautrand [ @ ] consulendo.com

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page