Des livres & des auteurs
FRANCHISE 2017
Le Guide complet est paru !
Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil - À suivre ...
 
Médias sociaux et entreprises : qui s’exprime et dans quel but ?
 

38 % des cadres français estiment que les entreprises doivent communiquer sur les médias sociaux comme Facebook ou Twitter.
La création d’une communauté autour de l’entreprise et la modernisation de son image sont les principales raisons invoquées pour justifier l’utilisation de ces nouveaux canaux dits "communautaires". C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Atelier BNP Paribas (1)
Cependant 62% des cadres interrogés demeurent défavorables à une communication de l’entreprise via les médias sociaux. Cette réticence croît évidemment avec l’âge et varie en fonction niveau de diplôme : 72% des personnes âgées de 50 ans ou plus et 70% des cadres ayant un niveau bac ou inférieur au bac s’y opposent, tandis que 48% des interviewés de moins de 35 ans et 45% des diplômés des grandes écoles jugent au contraire que les entreprises doivent communiquer sur les medias sociaux.
La raison principale des réticences exprimées par les cadres ? Le manque de maîtrise de la communication sur ces nouveaux canaux.
En conséquence, 8 cadres sur 10 pensent que la communication de l’entreprise via les médias sociaux ne doit être confiée qu’à quelques personnes seulement.


- Selon ce sondage Ifop pour l’Atelier BNP Paribas (1), plus d’une entreprise sur quatre (27%) utilise déjà les médias sociaux pour communiquer.

La communication via ces nouveaux canaux est la pratique est la plus répandue dans les entreprises sondées. Les autres potentialités des médias sociaux ne sont encore préconisées que par une minorité de cadres : pour le recrutement (17%), pour amener les clients vers les points de vente sur Internet (16%), la vente des produits (12%), le rapprochement des salariés avec l’entreprise (11%) et l’obtention de réponses sur des problématiques métier (10%) ...

- Néanmoins, plus d’un tiers des cadres ont déjà utilisé ou pensent à utiliser les medias sociaux pour mener des opérations destinées à séduire de nouveaux clients (38%) ou fidéliser leurs clients (36%).

Pour encourager la communication des entreprises sur ces nouveaux canaux, les raisons le plus souvent mises en avant par ce sondage :

- la création d’une communauté autour de la marque et des produits de l’entreprise (47%)

- la modernisation de son image (36%)
- Loin derrière, sont cités l’opportunité de trouver de nouveaux clients (7%), la possibilité de fidéliser les clients (4%) et enfin l’espoir de rendre les ventes plus efficaces (3%).

Comme le fait ressortir ce sondage, les cadres français ne sont pas encore vraiment convaincus de l’utilité des réseaux sociaux pour accroître le chiffre d’affaires de l’entreprise ...

Près d’un cadre sur trois (29%), estime la messagerie instantanée comme la plus à même d’être remplacée par les médias sociaux.

En matière de communication interne avec les salariés, les médias sociaux ne semblent pas non plus près de se substituer aux modes d’échanges classiques : pour 91% des interviewés, les réunions de travail resteront le moyen de communiquer le plus immuable !

- Néanmoins, pour près d’un cadre sur trois interrogés (29%), la messagerie instantanée apparaît comme la plus à même d’être remplacée par les médias sociaux. Le courrier serait substituable pour 24% des cadres interrogés, ainsi que l’intranet (21%) et le courriel (18%).

(1) Etude réalisée par l’Ifop du 18 au 24 janvier 2011 sur un échantillon de 1 002 personnes, représentatif des cadres des entreprises françaises.

- Téléchargez l’étude complète sur le site de l’Atelier BNP Paribas

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page