Des livres & des auteurs
« L’Empire du mail » de Jean Grimaldi d’Esdra (éditions Librinova)

« Au commencement était le mail » semble être la nouvelle règle de fonctionnement des managers. S’il (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://www.franchiseparis.com
Accueil - À suivre ...
 
Les CCI vont changer de têtes
 

Du 25 novembre au 8 décembre, quelque 2,4 millions de dirigeants d’entreprise, cadres de direction, commerçants et prestataires de services (*) sont appelés à élire leurs représentants à la tête des Chambres de commerce et d’industrie : 148 CCI territoriales (CCIT) et 22 CCI de Région (CCIR). Ce scrutin de liste à un tour (avec possibilité de panachage) revêt une importance particulière car il intervient après l’adoption par le Parlement, le 23 juillet 2010, de la loi réformant l’organisation des CCI.

Après des mois de débats et malgré l’opposition des présidents de certaines CCI, la réforme finalement adoptée donne la prééminence aux 22 CCIR sur les 148 CCIT en termes de redistribution de la recette fiscale, de définition de la stratégie régionale et de mutualisation des moyens. (Jusqu’à présent, les CRCI étaient l’émanation des CCI locales et avaient moins de poids que les CCI des grandes métropoles).

Jean-François BernardinPour Jean-François Bernardin, président de l’ACFCI (la tête de réseau des chambres), artisan de la réforme, « l’objectif est de mettre en œuvre de vraies politiques régionales, tout en gardant des chambres proches du terrain (les CCIT) qui resteront les interlocuteurs privilégiés des entreprises de leur territoire. »
Le nombre des CCIT a vocation à se réduire, par regroupements, à une par département. Les CCIR auront aussi la possibilité de fusionner, après avis des CCIT.

Selon un communiqué de l’ACFCI, « les CCI souhaitent apparaitre comme le partenaire naturel dans le domaine économique des instances politiques régionales : de nombreuses responsabilités sont, en effet, passées de l’Etat aux collectivités territoriales et notamment aux Régions (...) Grâce à cette réforme, les CCIR sont renforcées pour représenter plus efficacement les intérêts des entreprise face à la Région et à l’Etat en région. »

Un contrepoids économique.
Des observateurs ont perçu derrière cette réforme la volonté du gouvernement de créer un « contrepoids » des entreprises face à des Conseils régionaux contrôlés, dans leur quasi totalité, par la gauche et investis de la mission de façonner l’environnement économique ...

Aussi, l’ACFCI présente-t-elle ces élections consulaires comme «  une opportunité pour les entreprises de se mettre en ordre de bataille afin de pouvoir exprimer leur avis et peser sur les décisions de politique économique pour les années à venir  ».

Jean-François Bernardin « espère que la barre des 500 000 votants sera franchie : une forte participation à ces élections permettra de renforcer encore la légitimité du réseau des CCI ». - Lors du dernier scrutin en 2004, 450 000 électeurs s’étaient exprimés (soit environ 20% du corps électoral) -
Il pronostique que 50% des présidents issus de ces élections seront renouvelés.

Pour sa part, Jean-François Bernardin passera le témoin en février 2011 à la présidence de l’ACFCI qui voit ses pouvoirs renforcés dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale, en matière d’audit des établissements du réseau et de représentation des CCI au plan national, européen et international.

- (*) Le corps électoral est constitué des entreprises et de leurs établissements secondaires. Les électeurs votent selon la catégorie de leur entreprise (commerce, industrie, services) et aussi selon la taille de celle-ci (grande ou petite). Ainsi, à partir de 50 salariés et au-delà, chaque entreprise se voit attribuer des électeurs supplémentaires : de 1 à 12 électeurs jusqu’à la taille de 1000 salariés (plus un électeur par tranche supplémentaire de 250 salariés au-delà des 1000).
5150 représentants seront élus au sein des CCIR et des CCIT et ils éliront à leur tour les présidents des chambres. Selon la réforme, le président d’une CCIT est vice-président de la CCIR de rattachement (Une fois élu, un président de CCIR ne peut rester président de CCIT).

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page