Des livres & des auteurs
« L’Empire du mail » de Jean Grimaldi d’Esdra (éditions Librinova)

« Au commencement était le mail » semble être la nouvelle règle de fonctionnement des managers. S’il (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://inscription.salondesentrepreneurs.com/paris/
Accueil - À suivre ...
 
Fleur Pellerin annonce la nomination imminente d’un"Haut responsable à l’entrepreneuriat" auprès d’elle
 

Paris , le 9 octobre 2012. La ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique, Fleur Pellerin, a annoncé aujourd’hui la nomination prochaine, par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, d’un "Haut Responsable à l’entrepreneuriat".

Cette annonce a été faite lors de l’ouverture du 14 ème salon des micros-entreprises à Paris. La ministre a indiqué, en conclusion d’un colloque où témoignaient des dirigeants d’entreprises dont Charles Beigbeder du Medef, que cette nomination serait annoncée très prochainement par le Premier ministre lui-même. Une nomination qui ferait suite au rapport commandé par Fleur Pellerin au chef d’entreprise Philippe Hayat : « Ce Haut Responsable à l’entrepreneuriat (sera) placé auprès de moi en tant que ministre des PME, a indiqué Fleur Pellerin. Il sera chargé de mettre en œuvre les propositions formulées dans le rapport Hayat pour diffuser l’esprit d’entreprendre au sein des jeunes générations. »

La ministre déléguée a, en effet, rappelé : « J’ai demandé cet été à Philippe HAYAT, un entrepreneur de renom, de me faire des propositions pour valoriser l’esprit d’entreprise en France, chez les jeunes, chez les femmes, chez toutes celles et ceux qui ont envie de créer mais qui ne le font pas toujours de peur d’échouer, de peur qu’on ne les aide pas. Je crois qu’il faut changer le logiciel culturel français pour qu’enfin on puisse donner ses lettres de noblesse à la prise de risque…et à son corollaire, l’échec. Je veux valoriser l’échec utile. Aux Etats-Unis, un échec, c’est une expérience ; en France c’est une porte qui se ferme. »

Quel champ d’intervention pour ce futur "Haut Responsable à l’entrepreneuriat" ?

Philippe Hayat - dont Fleur Pellerin a été l’élève à l’ESSEC -, aurait parfaitement le profil pour remplir cette nouvelle fonction dont on ne connaît pas encore le champ d’intervention : quelles seront notamment ses prérogatives vis-à-vis de l’APCE ?
Créateur et repreneur d’entreprises, investisseur en capital (Serena Capital), Philippe Hayat est notamment le fondateur de l’association 100 000 entrepreneurs.

La création de cette nouvelle fonction au sein du dispositif gouvernemental, qui compte déjà de nombreux portefeuilles concernant directement les entreprises (avec des superpositions de territoires qui ne sont pas toujours évidentes à comprendre pour les dirgeants de PME-PMI !) semble s’inscrire dans une démarche d’apaisement à l’égard des entrepreneurs après les "loupés" de communication en matière de fiscalité. Des "malentendus" que Fleur Pellerin s’est employée à essayer de dissiper lors de son intervention (à propos de la déductiblité des intérêts d’emprunts et de la taxation des plus-values de cession qui on provoqué une levée de boucliers dans le monde patronal).

« Au sein de ce Gouvernement, a assuré la ministre, je serai la voix de toutes celles et de tous ceux qui créent, qui imaginent, qui prennent des risques, qui réussissent, parfois échouent aussi… mais entreprennent, apprennent et nous apprennent aussi de leurs échecs et nous donnent une formidable leçon d’énergie et de vitalité. »
A suivre donc !

J.G.

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page