Des livres & des auteurs
FRANCHISE 2017
Le Guide complet est paru !
Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil - Initiatives & management : acteurs et témoignages
 
Equitus : pour un "emploi équitable"
Par Elisabeth Auvillain
 

Tandis que le commerce équitable s’impose de plus en plus dans les esprits et sur les rayons des supermarchés, l’association Equitus s’emploie à promouvoir la notion "d’emploi équitable".

Est-il possible d’introduire aujourd’hui la notion d’équité dans le domaine du recrutement ? C’est en tous cas la conviction d’ Equitus, une association née il y a un peu plus d’un an et qui travaille à convaincre les entreprises qu’elles ont tout à gagner à aller dans cette voie.

Parmi les fondateurs d’Equitus on trouve, autour de Chantal Sabatié-Garat, directrice des ressources humaines, un consultant en management, une journaliste, un étudiant d’HEC et une consultante en communication.

Ils sont convaincus qu’un recrutement plus équitable, non seulement correspond aux exigences éthiques d’aujourd’hui, mais aussi, favorise la croissance des entreprises. Pourquoi ?

Ils partent du constat que les entreprises, qui peinent à trouver les salariés qu’ils recherchent, doivent aujourd’hui élargir leur palette de recrutement et pour y parvenir, embaucher autrement : au lieu de focaliser leur attention sur un profil type de candidat, mieux vaudrait s’intéresser avant tout aux compétences que doit posséder le candidat, en décrivant le poste le plus précisément possible. A partir de là, un certain nombre de freins à l’embauche, comme l’âge, l’origine sociale, ethnique ou encore le handicap disparaissent.

Un nouveau regard sur le recrutement

Il faut parallèlement élargir le champ de recherche, en incluant les candidats les plus divers possible sur la base de leurs compétences, tout en étant très précis dans la demande, afin de ne pas être inondé de candidatures inadaptées : « Plus une recherche est précise, plus les candidatures sont ciblées » explique Chantal Sabatié-Garat, fondatrice d’Equitus.

Cette directrice des ressources humaines se dit convaincue que les entreprises embaucheraient volontiers des profils différents, mais elles se sentent souvent démunies sur la marche à suivre. Si elles ne le font pas, c’est souvent faute d’avoir défini précisément les compétences recherchées ou de savoir comment approcher les candidats potentiels. « Si la personne la plus compétente est en fauteuil roulant, le coût de l’éventuelle adaptation au poste de travail est vite amorti par l’entreprise », assure Chantal Sabatié-Garat.

Surmonter les réticences, réduire les discriminations

Equitus ne veut pas seulement dissuader les entreprises d’opérer une discrimination à l’embauche. L’association pense que l’emploi équitable peut largement contribuer à la croissance économique et que la discrimination en est un frein.

Un exemple : la réticence à embaucher ou à garder des seniors tient à l’idée que ces derniers perçoivent des salaires plus élevés qu’une personne plus jeune. Or, assure Chantal Sabatié-Garat, « si l’on considère qu’un senior apporte non seulement ses compétences pour un poste , mais permet aussi à l’entreprise de capitaliser sur son expérience, alors l’analyse de son salaire prend un sens différent et s’apparente à un investissement. »

Plutôt que de rechercher à tout prix une diversité uniquement pour répondre à des exigences éthiques ou à des attentes sociétales de plus en plus fortes, Equitus incite les entreprises à "regarder les salariés autrement" et à analyser leurs compétences comme une réelle source de valeur ajoutée.

Pour Equitus, une entreprise qui ne parvient pas à identifier et à sélectionner chez les salariés au profil atypique les compétences dont elle a réellement besoin pour se développer, risque de voir ses concurrents le faire à sa place.

La diversité source de richesse pour l’entreprise

A compétences égales, l’entreprise a intérêt à faire le choix de la différence et de la diversité si elle veut être à l’image de la société et d’un monde qui bougent.

Les partisans de l’emploi équitable sont toutefois conscients qu’élargir le champ de recrutement peut perturber la culture d’une entreprise : c’est pourquoi ils préconisent un travail d’information et de formation des salariés pour éviter les malentendus et faire en sorte que la différence soit perçue comme une opportunité et non comme un risque. Sachant que les salariés d’une entreprise en sont ses meilleurs ambassadeurs, il est important de bien les associer à cette nouvelle approche.

Equitus propose actuellement un ensemble de "bonnes pratiques" et des critères d’évaluation de l’emploi équitable. Toute organisation ou entreprise qui accepte de s’engager dans cette voie, pourra obtenir le Label Equitus certifiant qu’elle met en œuvre une démarche d’emploi équitable.

Les nouvelles générations qui arrivent sur le marché de l’emploi sont particulièrement sensibles à l’image et à la réputation des entreprises, notamment en matière de management reponsable et d’éthique des affaires. Diffuser la démarche de l’emploi équitable auprès des entreprises devrait être bénéfique à leur image et orienter le choix des jeunes diplômés. Surtout à l’heure où les tensions commencent à se faire sentir sur le marché des cadres et où les recruteurs jouent des coudes pour attirer les meilleurs talents.

Elisabeth Auvillain

- Plus d’infos : emploiequitable.net

Lire aussi...
 Franchise et commerce organisé en réseaux : ça marche !
 Mediacités : ce nouveau média fait appel au crowdfunding pour devenir« multi-villes »
 Rebondir après un échec : c’est possible !
 Le crowdfunding séduit la Tunisie
 Jean Boissonnat (1929-2016)
Il a fait comprendre l’économie aux Français
 « Libérons les énergies ! »
Par Anne-Laure Constanza et Laurent Grandguillaume
 Le chantier vendéen Privilège Marine, lauréat du Prix Etienne Marcel 2016
 PME
Pourquoi faire appel à un directeur commercial/marketing à temps partagé ?
 FRANCHISE
Les réseaux lauréats 2016 des Coups de cœur de L’Express
 45 ans de franchise en France
 «  Dans une PME, les qualités d’une femme pourront mieux s’affirmer et être reconnues  »
 7ème édition du Grand Prix des « Bonnes Nouvelles des Territoires  »
 Sandra Le Grand :
« La croissance d’une entreprise dépend d’abord de la volonté de son dirigeant »
 Annick Hercend : « L’avenir de nos PME passe par l’international ! »
 Un directeur à temps partagé pour doper la croissance de votre PME ou de votre start-up !
 L’art de la décision dans un contexte de "surinformation"
 Mohed Altrad, sacré entrepreneur de l’année 2015 dans le monde
 Terramie :
le concept original du jardin "à visée thérapeutique"
 RESTAURATION
"Food Trucks" : ça carbure !
 Et si vous essayiez le "Slow-Management" ?
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page