Des livres & des auteurs
"Dans la Google du loup" de Christine Kerdellant

Au départ, il voulait simplement "indexer" l’Internet... Comment le moteur de recherche américain (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil
 
L’éditorial de Jacques Gautrand - Octobre 2011
Entrepreneur ET citoyen !
 

L’entrepreneur est un acteur économique. Mais il est aussi un citoyen (1). Au même titre qu’un employé, un fonctionnaire, un retraité, un chômeur, un inactif ... Ni plus. Ni moins.

Au sein d’ une population active d’environ 26 millions de personnes (chômeurs inclus), les entrepreneurs et indépendants demeurent minoritaires (3,5 millions). Pour autant, ils ne sont pas voués à être une minorité ... silencieuse.

Il ne fait désormais plus aucun doute que la France est entrée en campagne en vue, au printemps prochain, d’échéances électorales engageant son avenir. Ceci dans un contexte économique international particuliètement chahuté et préoccupant du fait d’une crise financière aux multiples rebondissements.

Dans ce contexte, il est souhaitable et légitime que les entrepreneurs, individuellement et collectivement, participent au débat public et expriment leurs points de vue à propos des grands dossiers de politique économique sur lesquels les différents candidats aux suffrages des Français feront des propositions.

Il ne s’agit nullement de transformer l’entreprise en "forum politique" : le respect de l’opinion de chacun est un principe républicain intangible ; respect qui est aussi une condition pour "travailler ensemble" au sein de la même entreprise.
Mais ceci ne doit pas conduire à une politique de l’autruche.

Comme tout citoyen, l’entrepreneur a le devoir de s’engager dans la vie de la cité. La liberté d’opinion et d’expression vaut aussi pour le dirigeant d’entreprise. Ainsi, il ne doit pas hésiter à faire valoir - dans les formes et par les canaux qui lui paraissent les plus appropriés et les moins contestables - des arguments raisonnés par rapport à telle ou telle proposition économique contenue dans les programmes des candidats.

Certains, les plus à l’aise dans l’expression publique, pourront le faire à titre individuel en participant à des débats dans les radios ou télés de leur région, ou en publiant des points de vue dans la presse locale. Les autres, les plus réservés ou les plus discrets, peuvent en déléguer l’exercice à des associations, clubs d’entrepreneurs, et aux organisations patronales et professionnelles auxquelles ils adhèrent.

La première à avoir dégainé, si l’on peut dire, est Laurence Parisot. Dans un essai publié à la mi-septembre et co-écrit avec sa coach Rose Lapresle : « Un piège bleu Marine » ( Editions Calman-Lévy), la présidente du Medef y attaque directement les idées et le programme de la présidente du Front national ; dénonçant notamment les conséquences "catastrophiques" pour l’économie et les entreprises françaises que représenterait une sortie de l’Euro ...

Entrepreneur & citoyen ...

- Le Medef fera valoir prochainement ses propositions à l’intention des candidats en publiant un deuxième tome du manifeste « Besoin d’air » - le premier tome avait été publié en janvier 2007 à quelques mois des présidentielles.

- Souvent qualifié - à juste titre - de "poil à gratter du patronat, le Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) doit pour sa part publier le 15 novembre un "Livre Blanc" baptisé « Oiko » (mot grec signifiant maison et qui a donné racine à économie comme à écologie) rassemblant ses propositions, dont certaines seront iconoclastes. Le président du CJD, Michel Meunier, se dit, par exemple, partisan de l’interdiction des LBO (rachat des entreprises par endettement à effet de levier) ... (1)

- La CGPME va, quant à elle, engager un tour de France pour recueillir l’avis et les attentes de ses adhérents par rapport aux échéances de 2012, puis invitera dans une série de forums les principaux candidats, comme elle l’avait fait en 2007.

- Le mouvement Ethic présidé par Sophie de Menthon a, pour sa part, organisé, fin septembre, un intéressant colloque à l’Université de Paris-Dauphine, sur le thème de l’éthique (dans la vie des affaires, comme dans la vie publique), accompagné de la publication d’un instructif sondage réalisé par OpinionWay.
A cette occasion, Sophie de Menthon a remis au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé (sic) Xavier Bertrand, un rapport sur la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) qui lui avait été commandé en avril dernier.

La RSE, facteur de performance.

Ce pertinent rapport, qui se nourrit de l’avis de personnalités qualifiées et de chefs d’entreprises est utilement complété par un guide pratique et opérationnel : "Carnet de route de la RSE".

Sophie de Menthon argue que la RSE ne doit pas être perçue comme une contrainte règlementaire supplémentaire pesant sur les PME, mais au contraire être « un facteur de performance qui doit avant tout éclairer un projet d’entreprise et répondre à une quête de sens. (...) Le déploiement d’une politique de RSE devient un gage de confiance ; c’est un label de qualité qui motive les salariés et permet aussi d’attirer de futurs talents qui en font désormais un critère de choix. (...)
Les entreprises ne vivent pas en vase clos ; elles doivent anticiper et refléter les évolutions sociétales dans leurs engagements et leurs actions
 », souligne à juste titre la présidente du mouvement Ethic.

- L’ UNAPL , l’Union nationale des professions libérales, réunira, pour sa part, des assises nationales le 12 décembre à Paris, au cours desquelles des propositions seront faites à l’intention des candidats.

La voix - multiple - des entrepreneurs devrait trouver au cours des pochains mois différents canaux pour s’exprimer. A condition qu’elle puisse aussi être entendue ...

- Voir sur Consulendo.com notre Focus Spécial 2012

Jacques Gautrand
jgautrand [ @] consulendo.com

- (1) Rappelons que le Centre des Jeunes Dirigeants a été un des premiers, il y a vingt ans, à promouvoir "l’entreprise citoyenne", bien avant que les notions de développement durable et de RSE ne se diffusent largement dans la société.
Lors de son congrès de Nantes, en 1992, le CJD élabore « La charte de l’entreprise citoyenne » qui affirme : « est citoyenne toute entreprise qui se reconnaît solidaire du destin de la communauté dans laquelle elle vit (...) Les jeunes dirigeants ont conscience qu’animée par la seule logique économique, l’entreprise risque de tarir ses propres sources de richesse. Le souci de pragmatisme et de performance à court terme occulte les voies durables de l’innovation et du développement. »

- Faites nous part de vos réactions, commentaires et propositions pour 2012

Lire aussi...
 L’Europe,
notre histoire, notre avenir
 Présidentielle 2017
Le « modèle social français » en questions
 Le travail est-il fini ?
Non, car les besoins sont infinis !
 LA FRANCE EN 2017
Facteurs d’incertitudes et motifs d’espérance...
 IDÉES POUR 2017 (III)
Rêvons d’une France aux 20 millions d’actionnaires...
 Entrepreneurs,
qu’attendre des politiques ?
 IDÉES POUR 2017 (II)
La réforme fiscale , « mère » de toutes les réformes
 Démocratie directe vs Démocratie représentative :
laquelle triomphera à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux ?
 IDÉES POUR 2017 (I)
Pour ou contre un revenu universel d’existence ?
 La vraie "fracture" française
 DROIT DU TRAVAIL : LA RÉFORME INTROUVABLE
 L’esprit d’entreprise et d’initiative : une authentique « énergie durable » pour la France ...
Ne la décourageons pas !
 La grande transformation numérique
 L’économie « participative » en questions
 L’entreprise à valeur humaine, un modèle d’avenir
  L’économie française est pénalisée par l’accumulation de mauvaises décisions et de fausses "bonnes idées"
 L’investissement est la clé de la croissance ...
Mais de quel investissement parle-t-on ?
  Plutôt que de parler d’« emplois », si nous parlions de métiers, de professions, de savoir-faire, de qualifications, de talents …
 2015 :
Et si nous retrouvions (enfin !) la culture du projet ?
 Entrepreneurs >< Pouvoirs publics :
Quand parviendra-t-on à surmonter les incompréhensions ?
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page