Des livres & des auteurs
Ces entrepreneurs Made in France

Insensiblement, la France est devenue un pays d’entrepreneurs. Une révolution silencieuse dans ce (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil - Des livres & des auteurs
 
ENTREPRENEURIAT
Ces entrepreneurs Made in France
15 talents tricolores devenus grands par Patricia Salentey
 

Insensiblement, la France est devenue un pays d’entrepreneurs. Une révolution silencieuse dans ce vieux pays colbertiste, jacobin et où la vénération du secteur public tient lieu de religion laïque. En moins de vingt ans, la France a engendré une nouvelle génération d’entrepreneurs, astucieux et audacieux, pragmatiques et sans complexe, ambitieux mais sans morgue, affichant un look décontracté, dans lequel tout le monde peut se retrouver. Tels des Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), Guillaume Gibault (Le slip Français), Yseulys Costes (1000Mercis) ou Guillaume Richard (OuiCare)... Ils ont fait tomber l’image du patron « de droit divin » de son piédestal.

Spécialiste reconnue de l’entrepreneuriat, la journaliste Patricia Salentey a rencontré quinze d’entre eux pour mieux comprendre les ressorts de leur réussite *... elle a recueilli leurs confidences sur leur parcours, leurs méthodes, mais aussi les obstacles qu’ils ont dû surmonter ou les échecs qu’ils ont essuyés. Lorsqu’on entreprend, la route du succès est rarement une ligne droite.

Avec son aimable autorisation et celle de son éditeur, nous reprenons, ci-dessous, de larges extraits de l’introduction de son livre.

- * « Ces entrepreneurs made in France - Portraits et secrets de réussite de 15 talents tricolores devenus grands  » - Alisio éditions - 204 pages - 2018 -

JPG - 40.7 ko
éditions Alisio - 2018

« Les nouveaux héros de nos temps modernes »

par Patricia Salentey *

Si les patronymes des fondateurs de Babilou, BlablaCar, Connecthings, Criteo, Doctolib, Envie de Fraise, Gemmyo, Le Slip Français, Leetchi, Michel et Augustin, 1000Mercis, My Little Paris, Spartoo, OuiCare et OVH (...) ne sont pas toujours connus du grand public, les marques qu’ils ont créées se sont imposées dans la vie quotidienne ou ont surpris par leur croissance exponentielle. Aucune n’existait voilà quinze ans.

Derrière chacune d’elles se trouve une entreprise performante, innovante, dotée d’une forte ambition internationale. Et une histoire originale. Leurs dirigeants ont presque tous moins de 45 ans, des parcours souvent brillants, jamais linéaires.

« Une nouvelle ère dans notre pays ... »

Tous ont un point commun : ils sont convaincus qu’il est possible de réussir en France. Ils sont les nouveaux héros de nos temps modernes.

Leur réussite consacre une nouvelle ère dans notre pays, qui a vu triompher la figure de l’entrepreneur. Souvenez-vous, il y a quinze ans, c’était un mot presque ignoré, voire maudit. (...)

Le propos de ce livre n’est pas d’analyser un phénomène (...) … mais d’aller à la rencontre de cette nouvelle génération d’entrepreneurs pour comprendre comment est née l’idée de leur business, quels méandres ont suivi leur parcours, quels échecs ils ont rencontrés, avec quelles clés ils ont bâti leur succès. Quel plaisir et quelle fierté ils ont tiré de leur engagement. (...)

Le casting de départ était simple : des entrepreneurs à succès, ayant créé leur société depuis dix à quinze ans, dans des secteurs variés, pas forcément technologiques. Des hommes et des femmes dont le talent et le dynamisme participent du souffle nouveau qui anime l’économie française et redonne de la fierté au territoire. (...)

Les entretiens ont été réalisés entre septembre et décembre 2017, et l’actualité nous a souvent rattrapé. Avant Noël, TF1 a annoncé le rachat de My Little Paris et, début janvier 2018, Spartoo a mis la main sur André. Preuve s’il en fallait que la vie des entrepreneurs n’est pas un long fleuve tranquille. Et de la vitalité intrinsèque comme de l’appétit pour la croissance qui les caractérise.

Nous avons souhaité avec ces portraits et à travers les témoignages recueillis, montrer comment chacun d’entre eux a construit son entreprise avec une histoire originale, un parcours jamais gagné d’avance et une croissance forte dans des secteurs d’activité pour le moins très différents. C’est ce qui fait la richesse de ce panorama où l’ambition n’est pas de dresser un portrait-robot de l’entrepreneur talentueux - une chimère -, mais d’apercevoir où se croisent les fils de leur vision du monde et de leur engagement.

- Première observation : de même que constituer une liste à parité égale n’a pas été possible, il faut reconnaître que cette génération n’est pas celle du mythique self-made man.

Nos quinze entrepreneurs possèdent tous un bon bagage bien classique - écoles de commerce ou d’ingénieurs ; certains sont même bardés de diplômes les plus prestigieux (Normale Sup etc.) comme le créateur de BlaBlaCar ou les cofondateurs de Gemmyo. Mais ils n’ont pas choisi leurs études avec l’idée de devenir entrepreneur, comme l’explique la créatrice d’Envie de Fraise, qui a fait Langues O par passion pour la Chine ou l’enseignante-chercheuse universitaire fondatrice de 1000Mercis. Ce qui les motive, c’est visiblement une passion commune pour le « faire », une obsession diront certains, et une détermination à refuser les regrets et à gagner leur indépendance.
L’envie aussi de donner du sens à leur job voire de changer le monde, à l’instar des créateurs de Oui Care, Michel et Augustin ou BlaBlaCar.

Rêve ou réalité ?

S’il est difficile aujourd’hui d’évaluer l’empreinte réelle que ces entrepreneurs passionnés souhaitent porter sur le quotidien, le défi n’est jamais loin : créer des emplois (Oui Care), prouver qu’il est possible de bâtir une entreprise rentable avec des produits fabriqués en France (Le Slip Français, Gemmyo), changer l’accès aux soins (Doctolib) ou devenir un leader mondial des data centers comme OVH.

- Parce que, c’est notre deuxième constat, ces entrepreneurs sont avant tout des leaders créatifs, qui innovent. Ils ont imaginé de nouvelles activités comme le co-voiturage, le marketing relationnel digital, la cagnotte en ligne ou encore les objets connectés de la smart city. Avec Internet, certains ont réinventé les modèles économiques d’activités classiques que sont la joaillerie, le prêt-à-porter, la vente de chaussures. D’autres ont identifié de nouveaux besoins dans une société en demande de services (Oui Care, Babilou), de qualité et de convivialité (Michel et Augustin, My Little Paris), d’échanges (OVH) et de proximité (Connecthings).

Attentifs et réactifs, ils sont tous à l’affût des tendances à venir et pour anticiper les attentes des consommateurs, n’hésitent pas à bousculer leur modèle de business comme Spartoo, associant vente en ligne et distribution physique avec le tout récent rachat des magasins du groupe André.

Comme aux échecs, il est vital d’avoir quelques coups d’avance : le mode digital est une leçon quotidienne d’adaptation et d’accélération.

- Si l’approche est souvent pragmatique, voire intuitive, la maîtrise des ressorts financiers du business est totale. Là encore, pas de mantra ni de dogme mais des choix assumés en fonction des projets et des phases de développement. Il y a parmi ces pépites, des entreprises de nature familiale comme Gemmyo et Babilou, avec à leur tête des entrepreneurs qui veulent garder le contrôle du capital pour rester maître de leur destin. D’autres n’ont pas hésité à entrer en Bourse comme 1000Mercis. Ou à lever des fonds : c’est le carburant de la croissance, et cela induit une nouvelle façon de gérer l’entreprise, avec un management totalement différent de celui des PME ou ETI classiques. Avec l’obligation de résultat vis à vis des investisseurs tout en défendant une vision à long terme.

- Enfin, pas de tabou chez ces entrepreneurs : quand il le faut, ils acceptent de se vendre pour trouver les moyens de se développer à l’international à l’instar de Michel et Augustin, Leetchi, Envie de Fraise ou encore My Little Paris.

Car le moteur est le même pour tous : c’est la croissance. Parce que la croissance est synonyme de moyens décuplés, de création de valeur et… d’emplois. Sans fausse modestie ni complexes, ces opposants au French bashing s’attaquent à belles dents à l’international. Ils ne craignent pas de s’installer avec armes et bagages outre-Atlantique ou de l’autre côté du Rhin le temps de s’imposer sur les marchés locaux. (...)

« Apprendre de l’échec et rebondir  »

Car on le voit bien, il s’agit pour chacun d’une lutte au quotidien, d’un marathon où rien n’est jamais définitivement gagné. Un univers de challenges où le mot échec n’est jamais synonyme d’impasse mais de droit à l’essai : un aiguillon nécessaire pour apprendre et rebondir, afin d’aller plus loin. Parce que tous ces entrepreneurs ont la même soif d’apprendre, y compris de leurs échecs, facteurs in fine de créativité et d’excellence.

D’où l’exceptionnelle capacité d’endurance et de résilience dont ils font preuve au cours de leur aventure. Enchaînant parfois les galères sur plusieurs années avant de trouver le bon modèle de business, ils sont capables de changer de braquet et d’entraîner avec eux des salariés dévoués. Car s’il est un autre point où ces femmes et ces hommes au caractère bien trempé se rejoignent, c’est dans leur profonde reconnaissance pour leurs équipes et leurs associés.

- Rares sont ceux qui se sont lancés seuls dans l’aventure de la création d’entreprise, la majorité ont démarré en binôme ou en trio où s’assemblent fratries et familles, amis d’enfance et copains d’études. Parce que l’entreprise, ils le répètent sur tous les tons, c’est avant tout un jeu collectif ! Même s’il doit y avoir un chef, ils sont convaincus que leur réussite repose sur chacun des individus qui compose l’entreprise. D’où l’importance pour cette nouvelle génération de créer un environnement, un cadre qui leur ressemble, où s’expriment les valeurs censées permettre l’épanouissement de salariés dont l’engagement attendu reste fort.

Patrons soucieux de cohésion et de créativité, ils ont construit des lieux de travail très éloignés de l’esprit des entreprises traditionnelles, à l’image de la Bananeraie de Michel et Augustin à Boulogne-Billancourt, du loft de My Little Paris dans le centre de la capitale, ou des locaux de BlaBlaCar, où partout, espaces dédiés et rituels communs rythment la vie quotidienne. Le fondateur d’OVH, qui réalise plus de 100 recrutements par mois, réfléchit quant à lui au concept d’entreprise libérée, où chaque salarié est responsable de son activité. (...)

Ces entreprises sont un laboratoire in vivo où doivent s’intégrer les Millenials et leur besoin de sens. Elles doivent faire face à des besoins de recrutements exponentiels et leur réussite repose à l’avenir sur leur capacité à attirer et retenir les jeunes talents. La volonté d’innover est donc au cœur même du management de ces entrepreneurs : ils savent qu’ils doivent toujours avoir un coup d’avance sur les autres pour anticiper sur ce que le marché sera, sur ce que la société attend, pour échapper aussi à l’appétit de grands groupes (...).

Etre toujours là dans 15 ans, voilà leur principal défi.

P.S.

- « Ces entrepreneurs made in France - Portraits et secrets de réussite de 15 talents tricolores devenus grands  » - Alisio éditions - 204 pages - 2018 -

Patricia Salentey

* Patricia Salentey est journaliste économique, spécialiste de l’entrepreneuriat. Elle a travaillé successivement pour les magazines L’Entreprise, L’Expansion, L’Express. A ce titre, elle a coordonné le fameux "Top 100" du magazine L’Entreprise, identifiant chaque année les entreprises indépendantes les plus performantes de France. C’est ce classement original qui a servi de socle au lancement en France, en 1993, en partenariat avec Ernst & Young (EY), du "Grand Prix de l’Entrepreneur" et de l’Académie de l’Entrepreneur, deux rendez-vous qui font date ! Patricia Salentey est aujourd’hui journaliste indépendante.

Lire aussi...
 FRANCHISE 2018
Le Guide complet de L’Express est paru !
 « L’Empire du mail » de Jean Grimaldi d’Esdra (éditions Librinova)
 "Dans la Google du loup" de Christine Kerdellant
 FRANCHISE 2017
Le Guide complet est paru !
 Isaac Getz
« La liberté, ça marche ! L’entreprise libérée, les textes qui l’ont inspirée, les pionniers qui l’ont bâtie » (Flammarion)
 « Ils se croyaient les meilleurs...
Histoire des grandes erreurs de management »
de Christine Kerdellant
 FRANCHISE
Le Guide complet 2016
 « Éloge de la gentillesse en entreprise »
d’ Emmanuel Jaffelin
  A propos de l’essai :
« Le moteur du changement : la Démocratie sociale ! »
 « C’est la vie ! »
de Jean-Louis Servan-Schreiber
  « Le leadership de l’amour »
d’Emmanuel Toniutti
 FRANCHISE
Le guide complet 2015
 « Histoire d’une névrose, la France et son économie »
 Jean-Louis Servan-Schreiber
« Pourquoi les riches ont gagné »
 Denis Pennel
« Travailler pour soi -
Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste ? »
 « Pour la croissance,
la débureaucratisation par la confiance. »
 Bernard Giroux
"Medef : confidences d’un apparatchik"
 « Qui sont vraiment les dirigeants des PME ? »
 Bernard Brizay -
« La France en Chine »
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page