Des livres & des auteurs
"Dans la Google du loup" de Christine Kerdellant

Au départ, il voulait simplement "indexer" l’Internet... Comment le moteur de recherche américain (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://inscription.salondesentrepreneurs.com/paris/
Accueil - À suivre ...
 
Arnaud Montebourg à la CGPME : "Le délégué interministériel aux entreprises, c’est moi !"
 

Paris le 1er juin 2012. Lors des entretiens de Matignon avec les paternaires sociaux, le 29 mai, Jean-François Roubaud, le président de la CGPME, a exprimé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault sa proposition (*) que soit créé un "Délégué interministériel aux PME". La confédération patronale souhaiterait avoir un interlocuteur qui puisse répondre de l’ensemble des problématiques concernant les PME et qui relèvent aujourd’hui de nombreux ministères (de Bercy à l’Agriculture & l’Agroalimentaire, en passant par le Travail ou le Dévelopement durable...). Présent à ces entretiens, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg a rétorqué que le coordinateur de l’action en direction des entreprises ... c’était lui ! Un rôle moteur que revendique nettement le nouveau ministre dans l’interview donnée au quotidien Le Monde daté du 1er juin.

Lors de la présentation du forum Planète PME qui fêtera ses dix ans le 28 juin, Le président de la CGPME Jean-François Roubaud a précisé que son organisation était aujourd’hui dans « une attitude de propositions » à l’égard du nouveau gouvernement et qu’il notait un fort intérêt à l’égard des PME (en faveur desquelles François Hollande a fait de nombreuses propositions pendant la campagne électorale).

Plusieurs ministres et officiels sont attendus à Planète PME, événement qui aura lieu après les législatives ... ce qui entraînera probablement des évolutions dans la composition du gouvernement.

Mais Jean-François Roubaud a aussi fait part de ses inquiétudes sur des dossiers en cours :

- "Coup de pouce" en faveur du SMIC : « Est-ce bien nécessaire, s’est interrogé le président de la CGPME, puisque, au cours de l’année passée (janvier 2011-janvier 2012), le SMIC a progressé de 4% ! Il nous paraît plus pertinent de faire baisser les charges sur l’ensemble des salaires, de façon à ce que le salaire net de tous augmente. »

-  Retour à la retraite à 60 ans : Jean-François Roubaud s’est inquiété de la charge nouvelle que ce dispositif entraînerait sous forme d’alourdissement des cotisations sociales. Pour financer les retraites, il suggère d’aligner le taux de CSG sur les retraites sur le taux pesant sur les salaires (0,9 point d’écart actuellement).

- Délais de paiement et trésorerie des PME/TPE : le président Roubaud s’est aussi inquiété d’un allongement excessif des délais de paiement des grands donneurs d’ordres à l’égard des PME, en contravation avec la loi LME. Ajouté à la crise, cette dégradation des délais de paiement met gravement en danger la trésorerie des petites entreprises. Jean-François Roubaud demande la remise en place des crédits de trésorerie accordés par OSEO pour que les PME ne soient pas tributaires des découverts bancaires, révocables à tout moment.

« Les médias parlent beaucoup des plans sociaux dans les grands groupes, mais lorsque des PME de trois ou dix personnes sont contraintes au dépôt de bilan, qui s’en fait l’écho ? », a-t-il notamment déclaré.

- A ce propos, il est intéressant de noter que, selon une étude de KPMG à paraître pour les 10 ans de Planète PME, les entreprises de moins de 500 salariés ont créé 620 000 emplois au cours de la décennie écoulée, tandis que, pendant la même période, l’emploi dans les sociétés de plus de 500 salariés a stagné ( 6 600 créations seulement en dix ans !)

* Pour sa part, Bernard Cohen-Hadad, président de la commission Financement des entreprises de la CGPME, appelait de ses voeux dans La Tribune du 15 mai la création d’un grand ministère des entreprises :
« Regroupons sous un grand ministère des entreprises tout ce qui, en matière d’industrie et d’entreprise est politiquement, économiquement et administrativement épars. Et dotons cette nouvelle entité de moyens financiers conséquents et autonomes tout en lui accordant une place privilégiée dans le gouvernement. Ce geste symbolique permettra de montrer qu’il faut cesser d’opposer les grandes entreprises, les PMI et les TPE-PME. Elles ont le même but, se développer, créer de la richesse et donc de l’emploi. »
Lire sa tribune dans "La Tribune"

Lire aussi...
 PRÉSIDENTIELLE 2017 : la CPME fait 89 propositions de réforme et interpelle les candidats sur leur politique à l’égard des entreprises
 Prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu :
la contre-proposition du Medef
 Présidentielles 2017 : la CGPME interpelle les candidats sur leurs propositions en faveur des entreprises
 Les TPE considèrent le poids des impôts et des charges comme un frein au développement de leur activité
 Loi Travail :
Le Conseil constitutionnel entérine la création d’une « instance de dialogue social » au sein des réseaux de franchise, avec des réserves mineures
 Loi Travail :
Plusieurs fédérations du commerce, des services et de la franchise interpellent le président de la République
 Loi El Khomri et entreprises franchisées : controverse autour d’un article "explosif"
 Une fondation pour favoriser la création d’entreprises en franchise dans les quartiers dits "sensibles"
 Cinq propositions de jeunes entrepreneurs pour relancer la croissance et créer des emplois
 Services aux personnes : naissance de la FNSP le 1er janvier 2016
 Financement des TPE : la FCGA et la Banque de France organiseront le 15 janvier 2016 un colloque sur ce thème
 Seuils sociaux :
une étude allemande confirme l’effet dissuasif des seuils sur l’emploi dans les PME françaises
 Loi Macron :
la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA) interpelle à nouveau le ministre de l’Économie
 Aude de Thuin renonce à "l’Art du Jardin" en mai au Grand Palais, mais redéploie "Osons la France"
 Simplification : Laurent Granguillaume doit présenter de nouvelles mesures en faveur des entreprises
 Simplification : la DGCIS devient la Direction générale des entreprises
 Le prêt à la création d’entreprise (PCE) en questions
 Financement des TPE-PME : Les banques prennent 5 engagements
 Les CCI refusent de passer sous la coupe des Régions
 Fiscalité des entreprises : le patronat pose six préalables au gouvernement
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page