Des livres & des auteurs
"Dans la Google du loup" de Christine Kerdellant

Au départ, il voulait simplement "indexer" l’Internet... Comment le moteur de recherche américain (...)

Lire la suite 
Nos partenaires
 
A méditer...
Recevoir la newsletter
 
Flux RSS
http://boutique.lexpress.fr/lexpress-12-24-lampe-print-num-nf
Accueil
 
La chronique de Jacques Gautrand - Janvier 2015
2015 :
Et si nous retrouvions (enfin !) la culture du projet ?
 

Le sursaut populaire soulevé par les attentats terroristes de début janvier apporte un démenti à tous ceux qui désespéraient de la France.

Notre pays recèle, dans ses profondeurs, des gisements de générosité, de fraternité, d’engagement, d’énergies, d’initiatives et de talents considérables.
Bien souvent sous-estimés. Et en grande partie "inexploités"....

Nos dirigeants, hommes politiques, élus, hauts fonctionnaires, chefs d’entreprise devraient s’interroger : comment mobiliser cette immense "richesse humaine" pour faire progresser notre pays, le rendre plus fort, le rendre meilleur ?

Des années de crise ont focalisé nos dirigeants (gauche et droite confondues) sur une gestion à court terme, souvent réduite à une logique comptable, en oubliant de porter un projet de société. En négligeant de donner une vision mobilisatrice, porteuse d’avenir et d’espérance.

Construire un projet, le faire partager, c’est donner à chacun la possibilité de se projeter dans quelque chose de plus grand, dans une oeuvre qui le dépasse, et donc de produire du futur.

Dans la gestion de l’Etat comme dans celle des entreprises, nous avons eu tendance à faire passer au second plan la question du sens de l’action.

Nous avons fait des indicateurs de gestion (bien qu’ils soient nécessaires) des buts en soi (organisation, rationalisation, performance, compétitivité ....), alors qu’ils ne devraient être que des instruments au service d’un projet : quel est notre projet de société ? Quel est le projet de notre entreprise ? Que voulons-nous construire ensemble  ?

Nous avons confondu les moyens et les fins, en ne réalisant pas que, ce faisant, nous nous privions collectivement d’un idéal...

Nos dirigeants sont-ils capables de former des majorités d’idées trans-partisanes pour faire progresser le pays ?

Le drame que vient de vivre notre pays et l’immense sursaut populaire qu’il a provoqué ne devraient-ils pas nous inciter à repenser complètement notre attitude individuelle et collective, à changer notre façon d’aborder les grands problèmes auxquels nous sommes confrontés : l’emploi, le logement, les infrastructures, la fiscalité, l’innovation technique, la santé ... ?

Sur ces sujets, sommes-nous capables de trouver des majorités d’idées, transcendant les clivages politiques, pour définir des projets qui visent le bien commun ?

Sommes-nous capables de sortir des vieux stéréotypes manichéens qui biaisent le dialogue social, comme l’antagonisme "irréductible" capital-travail ?

Peut-on faire de l’entreprise une communauté de projet plutôt que le champ clos de la "lutte de classes" ?

Peut-on imaginer que les femmes et les hommes "de bonne volonté" de notre pays puissent travailler ensemble à rendre la société meilleure, l’économie prospère pour le bien-être et l’épanouissement de tous ?

La France a un "incroyable talent" ! Les Français ont des incroyables talents. Ils l’ont montré le 11 janvier 2015.

Alors rêvons un peu.
Puisque nous sommes encore dans la période des vœux : et si nous retrouvions ensemble le chemin et l’envie d’un projet à construire en commun ?

Jacques Gautrand

jgautrand [ @ ] consulendo.com

Post-Scriptum :
Face au drame et à l’horreur, il est toujours bon de se tourner vers ces grandes voix de la sagesse et de l’humanisme qui peuvent éclairer notre route dans la nuit inquiète.
Je pense notamment à cette phrase d’Albert Camus, prononcée à l’occasion de la réception de son prix Nobel de littérature à Stockholm en 1957 :

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande encore. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. »

Lire aussi...
 L’Europe,
notre histoire, notre avenir
 Présidentielle 2017
Le « modèle social français » en questions
 Le travail est-il fini ?
Non, car les besoins sont infinis !
 LA FRANCE EN 2017
Facteurs d’incertitudes et motifs d’espérance...
 IDÉES POUR 2017 (III)
Rêvons d’une France aux 20 millions d’actionnaires...
 Entrepreneurs,
qu’attendre des politiques ?
 IDÉES POUR 2017 (II)
La réforme fiscale , « mère » de toutes les réformes
 Démocratie directe vs Démocratie représentative :
laquelle triomphera à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux ?
 IDÉES POUR 2017 (I)
Pour ou contre un revenu universel d’existence ?
 La vraie "fracture" française
 DROIT DU TRAVAIL : LA RÉFORME INTROUVABLE
 L’esprit d’entreprise et d’initiative : une authentique « énergie durable » pour la France ...
Ne la décourageons pas !
 La grande transformation numérique
 L’économie « participative » en questions
 L’entreprise à valeur humaine, un modèle d’avenir
  L’économie française est pénalisée par l’accumulation de mauvaises décisions et de fausses "bonnes idées"
 L’investissement est la clé de la croissance ...
Mais de quel investissement parle-t-on ?
  Plutôt que de parler d’« emplois », si nous parlions de métiers, de professions, de savoir-faire, de qualifications, de talents …
 Entrepreneurs >< Pouvoirs publics :
Quand parviendra-t-on à surmonter les incompréhensions ?
 Présentation
 Jacques Gautrand Conseil

 Imprimer

 Envoyer à un ami

  Plan du site  |   Mentions légales  |   Crédits  |   Haut de page